Site de l'écrivain Solange Graff-Triguel

Solange Graff-Triguel.net46.net

Retour

Extrait 1

guillemet

Marianne se releva, décidée à tremper ses pieds dans l'eau, tout en restant au bord, connaissant la dangerosité du fleuve qui, par son courant mouvementé, était interdit à la baignade. Les pieds bien ancrés dans le sable submergé, elle s'avançait à contre-courant durant un bon moment, laissant le groupe de garçons en arrière, discuter ensemble. Bien que l'eau ne fût pas très chaude, elle poursuivit son avancée, quand soudain, elle aperçut au loin, une personne emportée par le fleuve. Prenant conscience de la scène qui se jouait devant elle, elle sortit aussitôt de l'eau et courut le plus rapidement possible sur la rive pour rejoindre ses amis et les alerter...

Lorsqu'elle arriva auprès de ses amis, ils s'étaient déjà mis à l'eau. D'un pas lent, brisant le flot, ils s'avançaient, s'éloignant le plus loin possible du rivage en se tenant fortement, les uns aux autres, par la main. Par cette chaîne humaine, ils tentèrent de lutter contre le courant déferlant qui s'abattait sur leurs chevilles dénudées. Appuyant solidement leurs pieds sur le sol spongieux de cette Loire agitée, ils ne cessèrent de scruter la silhouette qui semblait ne pas résister à l'indomptable masse d'eau. Ils espéraient qu'étant emmenée par le courant, elle passe tout près de Pierre, qui formait la tête de cette chaîne et qui était prêt à l'agripper. Maintenant plus proches, les compagnons distinguèrent un jeune homme vers qui ils adressèrent des appels d'encouragement tout en suivant des yeux sa trajectoire pour tenter d'avoir une chance de l'intercepter. Ils n'hésitèrent pas à se déplacer à mesure que ce dernier s'approchait vers eux à grande vitesse, tout en faisant attention de ne pas se lâcher, ni trébucher. Soudain, au moment où le flot entraîna le jeune homme à passer non loin de la fragile cordée, Pierre, en tête et le plus charpenté, tendit au maximum son bras, tirant par la même occasion ceux de ses compagnons. Malheureusement, la main de Pierre ne réussit qu'à effleurer son bras sans qu'il puisse le cramponner...

guillemet