Août-Septembre 2017 : REQUIEM POUR LA FRANCE 2/4

France, Fille aînée de l’Eglise, Terre de Prédilection

« Vénérable Frère, vous direz à vos compatriotes que s’ils aiment la France ils doivent aimer Dieu, aimer la foi, aimer l’Église, qui est pour eux tous une mère très tendre comme elle l’a été de vos pères. Vous direz qu’ils fassent trésor des testaments de saint Remi, de Charlemagne et de saint Louis – ces testaments qui se résument dans les mots si souvent répétés par l’héroïne d’Orléans : « Vive le Christ qui est Roi des Francs !
« A ce titre seulement la France est grande parmi les nations, à cette clause, Dieu la protégera et la fera libre et glorieuse.  »
Extrait du discours de Saint Pie X pour la béatification de Jeanne D’Arc

Que reste-t-il de cette belle âme catholique, propre à la France ? Cette terre sacrée, terre de prédilection, comparable à aucun voisin européen, (par les testaments de Saint Rémi, de Charlemagne et de saint Louis), cette terre choisie par Dieu pour son peuple afin qu’il éduque les nations.

« France, fille aînée de l’Eglise, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? Permettez-moi de vous demander : France, fille aînée de l’Eglise et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l’homme, à l’Alliance avec la Sagesse éternelle ?
Discours 1999, du Pape Jean-Paul II

Depuis toutes ces décennies, Pâques a un goût amer ! Si le Christ-Jésus est ressuscité pour nous croyants il ne l’est plus depuis longtemps pour la France ; une France qui l’avait pourtant tant aimé et glorifié depuis plus de 1500 ans ; une France façonnée, érigée, élevée par cette puissance spirituelle inégalable, la foi catholique.

Que cherche la République Française ?  À détruire tous les fondements que la France a érigés ? À pervertir le peuple français ? À soutirer au français sa foi, sa race, sa langue, sa culture, son patrimoine ? À le remplacer par qui et par quoi ?

Depuis des années, en toute impunité, les fondements de la chrétienté et ses valeurs sont bafoués. Pire encore, nos ennemis, chaque jour prennent un plaisir arrogant à nous harceler et n’hésitent pas à pervertir les fondements Évangéliques sur lesquels notre pays repose en promulguant de lois, telles que : la loi Taubira, le Mariage pour tous, la PMA-GPA ; ainsi que l’encensement des religions venues d’ailleurs au détriment de celle nationale que le gouvernement réfute constamment.

Le système républicain jacobin, né de la Terreur, du Sang du Roi et de la Reine, des Prêtres, des Françaises et des Français, poursuit sa trajectoire en noyant la France dans un système nihiliste et mondialiste. Notre pays se perdra dans ce système, si ce n’est déjà fait, surtout depuis Maastricht, pour ne plus apparaître comme une nation fondée sur une Histoire riche, une foi forte armée de nobles sentiments et un bon creuset intellectuel mais une nation fondée sur l’argent, la finance, le mélange des individus, le mélange des religions, le mélange des cultures, afin que la France perde définitivement sa propre identité, son unité et son homogénéité.

Le Christ et la France sont sacrifiés, pris au piège dans un système qui va à l’encontre de ce que nous devrions représenter ; sacrifiés par une  Europe anti-Nations à tendance dictatoriale qui refuse ostensiblement une vérité cruciale à ne pas négliger : celle de ses origines chrétiennes. Depuis l’irraisonnable et dangereuse immigration de masse, la montée de l’Islam en France et le nombre des attentats commis au nom de son prophète, nous constatons les dégâts de ce reniement. Il est temps que les politiques au service des peuples européens, insistent sur cette vérité immuable et incontestable. Que ces politiques retrouvent enfin par là une once d’honnêteté et une once du devoir, qui pourraient leur permettre de mieux les guider sur les besoins essentiels de l’Europe afin que leur travail, dont le résultat à un impact direct sur nos vies, ne soit plus destructeur de nos valeurs fondamentales.

Malheureusement, force est de constater que cette vérité a été volontairement reniée, en particulier par les politiciens français, ce qui nous invite à penser que cette omission intentionnelle en dit long sur la volonté des gouvernements Européens de broyer les peuples de l’Europe occidentale, d’anéantir la chrétienté. En ce qui nous concerne, sans le Christ, la France n’est plus !

La France et la foi catholique sont si malmenées qu’ensemble, elles agonisent sans que nous puissions arrêter la volonté des Etats-Unis d’Europe de nous faire disparaître, avec la belle complicité du peuple français qui, de par son esprit étroit de consommateur et de jouisseur, (l’argent, le maître des votes depuis longtemps), a pris le pli de mettre à la tête de notre pays des chefs d’Etats hors-sol, n’ayant plus aucun sentiment d’attachement à la Patrie et à sa Foi. La France se retrouve donc avec un président refusant le sentiment patriotique et surtout, le catholicisme, emblème majestueux de la France en tant que pilier fondateur, qui a permis à cette terre sacrée d’être ce qu’elle fut : un modèle de savoir-vivre, un modèle de justice (Saint-Louis) et de compassion, de charité chrétienne (cf, nos nombreux saints).

Toutes ses valeurs millénaires lui sont étrangères. Pire encore, tous ces présidents sont très fiers que la vraie France agonise pour que notre civilisation européenne occidentale et catholique soit détruite, effacée à jamais, pour s’approcher du modèle Américain, (modèle unique qui ne doit en aucun cas être suivi par les pays souches dont la plupart des Américains est issue). Ainsi, tous ces présidents peuvent poursuivre leur œuvre inavouable: la destruction des nations au profit d’un ordre mondial, global, occultant le Christ qui a façonné l’Europe ainsi que tout ce qui fait notre différence entre Européens (nos us et coutumes, nos traditions, nos langues régionales, notre folklore, notre histoire, nos ancêtres, nos dynasties royales).

La France érigea grâce à la chrétienté une monarchie fière de son héritage Mérovingien (Clovis), Carolingien (Charlemagne, Pépin le Bref) et  Capétien (Hugues Capet), fière d’être constituée d’un peuple libre et indépendant durant des siècles.

Par la suite, l’Histoire contemporaine ne se basant que sur la République, des pans de vérité ont été occultés, effacés. Ce nouvel ordre de gouvernance voulant oublier volontairement les racines profondes inhérente à l’Histoire de France et valoriser les siennes, nous a embrigadés dans un système qui nous emprisonne, condamnant par la même occasion, les patriotes et les catholiques à restreindre leur liberté d’expression, leur liberté d’afficher ce qu’ils sont, pour ne plus rappeler à cette Europe, destructrice des Nations, ce qu’est la vraie France.

Aujourd’hui, depuis la trahison du traité de 2005, cette Europe, cette autorité impérialiste, est devenue un réel danger pour notre survie ; un réel danger pour notre civilisation européenne et chrétienne.

« À qui veut régénérer une société en décadence, on prescrit avec raison de la ramener à ses origines »
Phrase du Pape Léon XIII, Rérum Novarum

 

Ce contenu a été publié dans L'édito du mois, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *