Avril-Mai 2017 : Pâques Ière partie

France, Fille aînée de l’Église, Terre de Prédilection  

Que reste-t-il de la suprématie du Christ en France ? Lui dont la lumière fut primordiale dans la construction de notre patrie et qui eut comme serviteurs et lieutenants, nos Rois qui le servirent avec foi et dignité. Et cela depuis le baptême de Clovis (roi des Francs), premier Roi baptisé à Reims, en 496 qui officialisa le catholicisme comme la religion du Royaume de France. Et pour renforcer l’Alliance de Dieu et du peuple des Francs, la France fut baptisée : fille aînée de l’Eglise.

« lettre du Pape Etienne II » à Pépin, Charles et Carloman, rois des Francs (754)

« Pierre, apôtre, appelé par Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, et avec moi l’Église catholique, apostolique, romaine, maîtresse de toutes les autres, et Etienne, évêque de Rome, à vous, hommes très excellents, Pépin, Charles et Carloman, tous trois rois, aux évêques, abbés, ducs, comtes ; à toutes les armées et à tout le peuple de France.

Moi, Pierre apôtre, ordonné par la puissance divine pour éclairer le monde, je vous ai choisis pour mes fils adoptifs, afin de défendre contre leurs ennemis la cité de Rome, le peuple que Dieu m’a confié et le lieu où je repose selon la chair. Je vous appelle donc à délivrer l’Eglise de Dieu qui me fut recommandée d’en haut, et je vous presse, parce qu’elle souffre de grandes afflictions et des oppressions extrêmes…

N’hésitez point, mes bien-aimés, mais croyez que je vous prie et vous conjure comme si j’étais présent devant vous : car, selon la promesse reçue de Notre-Seigneur et Rédempteur, je distingue le peuple des Francs entre toutes les nations… Prêtez aux Romains, prêtez à vos frères tout l’appui de vos forces, afin que moi, Pierre, vous couvrant tour à tour de mon patronage en ce monde et en l’autre, je vous dresse des tentes dans le Royaume de Dieu ».

« Lettre du Pape Grégoire IX à Saint-Louis (Louis IX), le 21 octobre 1239

Et, comme autrefois, Il préféra la tribu de Juda à celles des autres fils de Jacob et comme Il la gratifia de bénédictions spéciales, ainsi Il choisit la France de préférence à toutes les autres nations de la terre, pour la protection de la foi catholique et pour la défense de la liberté religieuse. Pour ce motif, la France est le Royaume de Dieu même, les ennemis de la France sont les ennemis du Christ.” »

Plus proche de nous :

Le Général de Gaulle. Discours à Rome, le 27 juin 1959 :

 » Nous avons une responsabilité, celle de jouer le rôle de la France ; ce rôle, dans mon esprit comme dans le vôtre, se confond avec un rôle chrétien. Notre pays ne serait pas ce qu’il est, c’est presque banal de le dire, s’il n’était pas d’abord un pays catholique. Partout où il m’est donné de passer, non seulement dans la métropole, mais à travers les pays de la Communauté, et souvent aussi en terre étrangère, les Françaises et les Français religieux sont présents. Je constate et salue leurs efforts, leurs mérites, et je prends acte de ce que servant Dieu, il servent aussi notre patrie. De tout cela je voudrais vous remercier très simplement, en ajoutant comme dernier mot, l’affirmation de mon entière confiance dans les destinées de notre pays. Je pense que si Dieu avait voulu que la France mourût, ce serait fait. Il ne l’a pas voulu, elle vit, l’avenir est à elle.  »

Dans sa biographie par David Schoenbrun,  » les trois vies de Charles de Gaulle « , (traduction de Guy Le Clec’h), Julliard,1965 :

 » Pour moi, l’histoire de France commence avec Clovis, choisi comme roi de France par la tribu des Francs, qui donnèrent leur nom à la France. Avant Clovis, nous avons la préhistoire gallo-romaine et gauloise. L’élément décisif pour moi, c’est que Clovis fut le premier roi à être baptisé chrétien. Mon pays est un pays chrétien et je commence à compter l’histoire de France à partir de l’accession d’un roi chrétien qui porte le nom des Francs.  »

Reliques chrétiennes qui viennent conforter la vérité que la France est un haut lieu du catholicisme.

  • La Sainte Ampoule avec laquelle fut baptisé et sacralisé Clovis. Le même geste a été reproduit pour nos Rois qui recevaient par le Pape, l’onction sacrée lors de leur intronisation sur le trône de France.
  • La Couronne d’Épines du Christ achetée par St Louis et placée dans la Sainte-chapelle, dont les chevaliers du Saint-Sépulcre ont encore aujourd’hui la garde.
  • La Sainte Tunique du Christ à Argenteuil.
  • Le Voile de Marie, relique préservée à la cathédrale de Chartres.Reliques de Sainte-Thérèse de l’Enfant-Jésus.
  • Et bien d’autres encore….

Lieux sacrés : Abbaye Saint-Martin de Ligugé, à Poitiers (361 apr JC); Abbaye de Corbie (VIIe siècle- 657) ; Abbaye de Sainte-Marie de Fontfroide (bénédictine)(1093); Abbaye Notre-Dame de Cîteaux (1098) par Robert de Molesme ; Abbaye de Fontdouce (1111) ; Abbaye de Clairvaux (1115) ; Abbaye de Fontenay (1118) par Saint Bernard de Clairvaux ; Abbaye de Cluny (13e)…. Nos Cathédrales : Paris – Chartres – Reims (Basilique de St Rémy)… Et toutes ces belles églises qui veillent sur nos villes et nos campagnes.

Apparitions Mariales :

  • Cotignac : Le 10 et 11 août 1519, Jean de la Baume a eu deux apparitions de la vierge Marie qui lui demanda la construction d’une Eglise à Cotignac.
  • Notre Dame de la Rue du Bac (Paris) (la médaille miraculeuse) : De juillet à décembre 1830 sœur Catherine, jeune « novice » des Filles de la Charité,  reçoit l’immense faveur de s’entretenir trois fois avec la Vierge Marie. (Sœur Catherine Labouré)
  • Notre Dame de la Salette (Isère): Le 19 Septembre 1846, la vierge apparaît à deux enfants, petits bergers, Maximin Giraud (11 ans) et Mélanie Calva (14 ans).
  • Notre-Dame de Lourdes 1858 : Plusieurs apparitions de la Sainte Vierge Marie à Bernadette Soubirous âgée alors de 14 ans.
  • Notre Dame de Pontmain: Apparition de la Vierge Marie le 17 Janvier 1871 à deux jeunes frères Eugène (12 ans) et Joseph Barbedette (10 ans).

Ces écrits, ces reliques, ces cathédrales, ces basiliques, ces églises, les apparitions Mariales en disent long sur notre héritage chrétien que l’on doit à tout prix préserver si nous voulons que la France soit encore la vraie France et non un quelconque territoire naît de l’Europe de Maastricht.

Ainsi, des entrailles de Notre Terre Sacrée jaillit un grand nombre de Saints et de Saintes. Des Hommes de Dieu qui, par leur foi et leurs œuvres, érigèrent la chrétienté : Saint-Martin, Saint-Rémy (qui baptisa Clovis), Sainte Clotilde, sainte Geneviève, Saint-Louis, Jeanne d’arc et tant d’autres…

Les religieux et les Rois ont permis à la France de pérenniser le catholicisme, lui donnant entre autre toute sa puissance, son rayonnement par une Royauté de droit divin, notre couronne venant de Dieu : Dieu choisit son lieutenant.

Imprégnés de leur foi, érudits, ils ont apporté au peuple des Francs, une instruction et des avancées cruciales qui marquèrent à jamais la Puissance et le Rayonnement de la France.
Sous Charlemagne :

  • Par le biais des religieux, les seuls érudits, l’accès à l’instruction fut élargi à tous (écoles gratuites).
  • Mise en valeurs des arts et des lettres ainsi que du latin.
  • Décoration par de grands orfèvres des reliques et des manuscrits.
  • Et enfin, construction d’un nombre très important de bâtiments religieux. Charlemagne apporta à la foi catholique un grand essor dans tout le Royaume.

Plus tard ses successeurs continueront dans l’éducation, l’instruction, la religion, la théologie, la médecine, le droit, la justice ainsi que dans l’architecture religieuse et militaire…
Par exemple, sous Louis IX (Saint-Louis) fut créé le Collège de la Sorbonne par le comte Robert de Sorbon pour accueillir les étudiants pauvres.

Les Rois de France continueront à servir le pays, motivés par la seule volonté de faire du Royaume, un grand pays et maintiendront une progression constante dans tous les domaines ; c’est ainsi que tant d’autres fonderont à jamais la base de notre civilisation : la musique sacrée, la littérature, les recherches scientifiques, les inventions, l’élévation de l’âme par un catholicisme rayonnant et absolu, tout cela toujours au service du bien commun et de la Grandeur de la France.

De cette spécificité du Royaume de France catholique naquît une grande civilisation dont le modèle éclaira le monde.

Tout cela n’aurait pas eu lieu sans cette belle Monarchie de droit Divin dont la France Royale et Catholique s’était parée. En dépit du chaos révolutionnaire qui s’abattit avec fracas sur notre sol, en dépit du saccage de notre Histoire Royale, de notre foi ainsi que l’exécution d’esprits éclairés tel que M. Lavoisier, la France réalisa encore de grandes choses grâce à la richesse de son passé.

Ce temps, c’était le temps où la France était fière de sa Patrie, fière de ces lois, de sa justice héritée de St Louis, fière d’être catholique, d’être reconnue comme Fille aînée de l’Eglise, d’arborer les couleurs du Royaume placé sous la protection du Christ-Roi et de Marie, fière enfin d’appartenir à un royaume apprécié dans le monde.

Ainsi la France et le catholicisme sont indissociables. Et cela n’a été renié par aucune dynastie qui a bâti le Royaume de France : Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens dont naquit la souche des Valois, des Bourbons, des Orléans. Seule la République a brisé ce lien millénaire et crucial pour l’équilibre de la France.

Depuis des années nous vivons la déliquescence de notre patrie. La France doit à tout prix, pour être sauver, retrouver un Roi, un être au-dessus de tout parti, représentant l’Histoire et la Foi de notre pays et poursuivant la filiation salique et la reconnaissance de la chrétienté comme fondement de notre civilisation.

Ce contenu a été publié dans L'édito du mois, Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *