Un petit mot…

Mon roman a pour fil conducteur la foi chrétienne. Si le genre « roman-chrétien » n’est, à contrecœur, plus défendu, j’estime que la chrétienté peut être véhiculée avec brio dans une fiction bien choisie, pétrie d’honorables sentiments.

Mon roman fait partie de ce genre. Durant toute l’histoire, mes personnages gravitent autour d’une même foi ; cette foi guide leur pas et s’exprime tant par les actes que par les paroles. Tout cela dans une aventure où la place de l’Homme est importante comme certaines valeurs : filiation et devoirs moraux.

De forts et nobles sentiments donnent toute sa puissance à l’histoire ; une histoire aux nombreux rebondissements qui force un passé douloureux à devenir l’instrument d’un présent inattendu.

Tout cela dans un beau paysage, la Touraine, que l’Histoire et la chrétienté ont marqué de leurs empreintes.

Par les temps qui courent, nous catholiques avons été très bousculés par la présidence Hollande (Mariage pour tous, implosion de la famille). Ajoutons à cela, les événements dramatiques que nous avons subis en France.

Je reste persuadée que la transmission chrétienne doit utiliser tous les vecteurs qui pourront à divers degrés, défendre nos valeurs, nos traditions, notre civilisation et renforcer par là-même notre détermination à refuser un harcèlement anticatholique, anti-famille que nous subissons depuis trop longtemps, opposé, qui plus est, aux valeurs que prône l’Eglise.

 

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *