Février 2016

Il faut sauver l’Occident, terre de croisés

« Welcome in Paris» : Madame la maire de Paris annonce la couleur, toujours plus d’immigrés. Tout politique bien nommé, de par cet afflux d’étrangers, prendrait peur; le peuple français attendant de lui la meilleure solution, celle qui ne le mettra pas en danger. Il attend de celui qui a un poste à responsabilités qu’il le protège, le défende en tant que compatriote. En aucun cas, il attend d’un politique qu’il s’exclame dans la joie et l’extase de recevoir des migrants, pour la plupart de culture opposée à la nôtre et qui, de part leur nombre, vont forcément placer en difficulté notre civilisation et déstabiliser la fragile paix que nous avons en Europe.  On peut se demander de quel côté se situe ce politique ? Défend-il la terre de ses aïeux ou la vend-il à l’étranger ? Veut-il être soumis à une religion qui, par le nombre de ses fidèles, bousculera nos libertés,  notre société et notre civilisation? Que cherche-t-il en jouant avec le feu ?

Au cours de la nuit de la Saint Sylvestre, le masque de certains de ces migrants est tombé. Ceux pour qui le viol est inhérent à leur culture afin d’asservir la femme, de l’abaisser. Durant le Printemps Arabe, certaines femmes ont été victimes de cet acte tribal. Aujourd’hui, c’est au tour de l’Allemagne, de la Suède, peut être de La France ( cela a pu être caché). Ces  » hommes » seuls, sans famille, sont venus pour conquérir notre terre et par le viol des Européennes, marquer leur territoire. Ce qui est étonnant, c’est que les Femens n’ont pas contesté, elles, qui soit disant défendent les pseudos « droits de la femme ». C’est plus facile de s’attaquer à des familles chrétiennes ou à des prêtres de la fraternité Pie X, cela ne demande aucun courage, surtout lorsque l’on est protégé par les hautes sphères. Il aurait été de bon aloi, qu’elles s’insurgent contre ces migrants musulmans pour les atrocités commises sur des femmes innocentes. Qui ne dit mot consens ou bien le « courage » leur a soudain manqué au vu de l’aspect des agresseurs !

Persister à vouloir à tout prix recevoir ces personnes, c’est mettre en danger notre civilisation européenne, chrétienne. Même si, parmi eux, il y a un certain nombre de chrétiens, ce sont des orientaux et à ce titre ils sont différents de notre culture. Mais soit, ils vivent un enfer et en tant que chrétiens nous devons les soutenir dans leur souffrance. Cependant, une majorité sont des musulmans manipulés par des extrémistes. Ces derniers sont malheureusement aussi parmi ces migrants en plus d’être éparpillés sur toute l’Europe. Il est donc à craindre que la plupart de ces migrants soient envoyés, et ce, malgré eux, afin de déstabiliser le peuple Européen, le peuple des Croisés. Pourquoi ces musulmans ( entre autre, ceux qui se sont démasqués à Cologne) qui ont la haine de l’occidental, nous comparant à des impurs, des mécréants et des infidèles, viendraient sur un sol chrétien, alors que toutes les terres arabes ne sont pas en guerre et pourraient accueillir leurs frères de religion ? Si tel n’est pas le cas, ceux qui viennent individuellement, traversant nos frontières passoires, ont bien la ferme intention de ne pas se comporter comme des « gentils migrants ».

Tous cela n’est guère rassurant !

Cela fait plus de 50 ans que certains politiciens, certes peu nombreux, alertent le peuple français contre une immigration venant d’Afrique Noire et du Nord. Plus encore depuis que Giscard d’Estaing a ouvert une brèche dangereuse avec le regroupement familial, et cela sous la pression des grands patrons afin de profiter d’une main-d’oeuvre à bas coût. A cet instant, sur notre sol, une déstabilisation culturelle et cultuelle s’est installée. Voilà qu’elle s’est accrue sous l’U.E, cette machine diabolique anticivilisationnelle, antichrétienne, qui broie les peuple et qui nous a imposé entre autre, le traité de Schengen et la libre circulation. Ainsi, cette réalité s’est installée en France et dans toute l’Europe.

Mais rien n’y fait, d’un côté des politiques au pouvoir qui persistent à nier l’évidence et de l’autre, des français qui se contentent de voter pour des candidats « migrationnistes », responsables de cette Europe dangereuse pour la survie de notre peuple, défendant des traités nous condamnant. Aujourd’hui le résultat est que nous sommes, et cela depuis plusieurs années, en danger. Avant cet épisode humain dramatique nous étions déjà submergés d’immigrés venus d’Afrique avec les problèmes conflictuels qui en découlent et voici que depuis plusieurs mois, ils arrivent par milliers  emmenant avec eux, leur culture ainsi que leur civilisation différentes et pour certains d’entre eux, une religion à l’antipode de la nôtre. Cette vague déferlante venue s’écraser sur les côtes Européennes, va placer notre continent chrétien et nos libertés en périls.

Cela rappelle étrangement des propos du président algérien en 1974 :

« Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. »

Coïncidence plutôt curieuse !

Cette générosité malsaine a semé sur notre sol, le terreau de l’islamisme. Tous ces « politiques antipatriotes » qui nous ont imposés malgré nous, des immigrés musulmans en trop grand nombre, ont vite fait d’oublier ce qu’est l’Islam, à savoir une « religion » conquérante. Nous sommes face à un guerrier aguerri qui ira jusqu’au bout pour s’imposer (attentats de Paris). Dans l’Histoire, il fut un conquérant redoutable qui anéantit de puissantes civilisations.

La République les ayant fait rentrer délibérément, au nom de la nouvelle société française, multiculturelle, aura-t-elle la force nécessaire de nous protéger contre ce qui semble se profiler, une guerre de religion, une guerre civilisationnelle ?

Ne sera-t-elle pas obligée de brandir la croix, puisque sans cet allié spirituel, le combat sera démesuré, inefficace ? Mais comment faire, puisque la République elle-même s’est substituée au catholicisme, par son temple maçonnique de la « laïcité », par ses « prêtres » et sa parole « sacrée » qui ont depuis deux siècles brisé la vrai Foi du peuple français ?

Comment replacer efficacement notre lien avec le Christ, notre Dieu, source de notre civilisation, lorsque la République, elle même, l’a retiré de l’espace public ? Est-ce que sa Déesse Marianne, l’icône de la « nouvelle religion », pourra faire face à un Islam conquérant venu s’imposer sur notre terre chrétienne, la terre des Croisés, jusqu’à sa prise ?

Cet ennemi place la République devant sa faute, celle d’avoir détruit la grandeur spirituelle de la France qui, au temps de nos Rois, nous était enviée par nos voisins européens.

Avant la Révolution Française, la patrie chrétienne que nous étions, pouvait brandir la croix, notre bouclier ! Mais la République, quel bouclier offrira-t-elle au peuple français contre ce « Dieu guerrier » ? Comment pourrait-elle neutraliser ce guerrier redoutable qui n’a pas oublié d’où vient le peuple européen ? Pour ces âmes belliqueuses, notre continent n’est pas uniquement constitué que du seul peuple européen, il représente le continent des Croisés ; Croisés visés par ces extrémistes d’Orient.

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans L'édito du mois, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *